Après la ménopause… le nouvel âge d’or !

Chère amie, cher ami,

La ménopause souffre d’une bien triste réputation.

Elle est encore trop souvent vécue comme une catastrophe, une fin, voire comme l’amputation de la féminité.

On oublie au passage TOUS ses aspects positifs…

En premier lieu, la ménopause est synonyme de longévité.

Il n’y a pas si longtemps, les femmes qui avaient survécu jusqu’à l’âge de la ménopause étaient « en fin de course » et il n’est pas très étonnant que ménopause et fin de vie fussent ainsi associées.

Oui, il y a encore un siècle, il était assez exceptionnel de vivre au-delà de 65 ou 70 ans, alors que c’est désormais la règle.

Aujourd’hui les statistiques donnent en moyenne 30 ans à vivre après la ménopause, c’est-à-dire à peu près autant que depuis l’entrée dans l’âge adulte.

30 ans de vie en plus !! Quel bonus.

Il s’agit donc bien de l’entrée dans une nouvelle partie de la vie !

Réjouissez-vous…

Une sexualité libérée du souci de la contraception

L’autre fausse idée que l’on a sur la ménopause est liée à la vie amoureuse.

On peut tomber amoureuse… aimer… et avoir une vie sentimentale très riche après la ménopause.

La fin de l’activité génitale signifie la fin de la capacité à procréer, donc d’une certaine manière la fin de la maternité ; en aucun cas la fin de la féminité.

Et mesdames, je dirais même… au contraire !

La sexualité se trouve débarrassée du souci de la contraception et peut être vécue de façon très harmonieuse et longtemps.

Là encore, les obstacles sont beaucoup dans les têtes.

Bon c’est vrai, il y a quand même quelques désagréments…

À la ménopause, L’arrêt des règles entraîne des troubles et des manifestations désagréables, d’intensité variable selon les femmes, dus aux modifications des sécrétions hormonales.

Très rapidement, peuvent survenir des bouffées de chaleur et des crises de sudation, puis, plus progressivement, fatigue, insomnie, troubles de l’humeur et prise de poids.

Finalement, la peau devient plus fine, la muqueuse vaginale s’assèche et les os se fragilisent (ostéoporose).

Enfin, la ménopause peut aggraver des troubles préexistants, par exemple les fuites urinaires.

Mais pas d’inquiétude, je vais vous donner des remèdes naturels pour atténuer ces désagréments.

Traitement hormonal ou pas ?

La ménopause est un changement d’équilibre qui ne nécessite pas un remplacement hormonal artificiel, mais plutôt un équilibre minéral, vitaminique et psychologique.

Il existe un traitement hormonal substitutif, un traitement chimique apportant les hormones qui ne sont plus produites par les ovaires. Il comprend des œstrogènes et des progestatifs destinés à limiter les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale.

Mais de mon point de vue, ce type de traitement chimique est à déconseiller car il augmente la possibilité d’avoir un cancer du sein (40 % des cas).

Il existe également des traitements hormonaux substitutifs naturels.

Eux aussi présentent certaines contre-indications (notamment en cas d’antécédents de cancer du sein ou de l’utérus, présence d’un fibrome, endométriose, hypertension artérielle, diabète, hyperlipidémie, obésité).

Ces traitements naturels reposent pour la plupart sur des plantes qui contiennent des molécules similaires à celles des hormones œstrogènes et progestérones, sans en présenter les inconvénients.

Le soja par exemple est l’une des plantes les plus riches en phyto-œstrogènes, mais il y a aussi l’igname sauvage (Dioscorea mexicana), le cyprès et la sauge.

La salsepareille, la bourrache et le millefeuille contiennent un équivalent de la progestérone.

Comment venir à bout des bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont le phénomène le plus répandu et le plus pénible pour beaucoup de femmes, elles peuvent persister de 3 à 10 ans.

Elles réveillent la nuit plusieurs fois, avec une transpiration parfois importante accompagnée d’une forte angoisse.

Trois femmes sur quatre s’en plaignent à des degrés divers.

Ces bouffées, qui se produisent de jour comme de nuit et durent en moyenne 2 à 3 minutes : une onde de chaleur se répand dans le corps et touche successivement le décolleté, le cou, le visage et le cuir chevelu.

Elles s’accompagnent de rougeurs et de sueurs abondantes. Leur apparition est favorisée par l’émotion, l’effort physique, les repas chauds et les épices.

Souvent, les produits homéopathiques comme Progestérinum, Folliculinum, Dioscorea villosa, Salvia officinalis seront suffisants pour supprimer les bouffées de chaleur.

Pour tous les remèdes suivants, prendre 5 granules matin et soir (et 5 granules à chaque bouffée le premier mois).

Dans tous les cas, prendre ce remède-là :

  • FSH des laboratoires Boiron en 15 CH, 3 granules, 2 fois par jour.

Et selon vos propres modalités cliniques :

  • Sanguinaria canadensis 5 CH, 3 granules, 2 fois par jour : Bouffées, peu ou pas de sueurs, chaleur au niveau des joues, bourdonnements d’oreilles, maux de tête.
  • Aconitum napellus 7 CH, 3-granules, 3 fois par jour. Bouffées de chaleur brutales, la nuit, sans transpiration, agitation, anxiété.
  • Belladonna 7 ou 15 CH : chaleur brûlante de tout le corps, apparaissant brutalement, avec face rouge, battements dans les tempes et les carotides, transpiration chaude de tout le corps, plus marquée au visage, soif intense, hypersensibilité de tous les sens : au bruit, à la lumière et au toucher.
  • Amylium nitrosum 7 CH, bouffées de chaleur intenses, avec tête congestionnée, battements dans tout le corps, angoisse, suivies de froid intense et de sueurs abondantes.
  • Glonoinum 7 CH, bouffées de chaleur au niveau de la tête, avec battements violents dans le crâne, amélioration par le froid et en serrant la tête, avec sensation de pulsation dans tout le corps.
  • Sepia officinalis 7 CH, bouffées de chaleur prenant naissance aux organes pelviens avec sensation de pesanteur pelvienne, montant au thorax et à la tête, surtout le matin, avec des vertiges. Femme triste, abattue, désirant rester seule, irritable.
  • Jaborandi 4 CH, Sueurs très abondantes ;
  • Lachesis mutus 7 CH, Bouffées de chaleur, sueurs abondantes, difficultés à s’endormir, aggravation au réveil, migraine, difficulté à supporter des vêtements serrés, amélioration dès le retour des règles, aggravation générale au chaud.

Peau de crocodile ? Retrouvez un peu de douceur

La chute de sécrétion des hormones œstrogènes provoque aussi un appauvrissement en fibres élastiques et en collagène. La peau a donc tendance à s’amincir, à se flétrir et à se dessécher, tandis que la pilosité s’accentue dans certaines zones (menton, lèvre supérieure), le volume capillaire diminue.

Le dessèchement de la peau peut s’accompagner de démangeaisons parfois intenses.

Voici quelques conseils pour vous aider à retrouver une peau de jeune femme :

  • Pour la toilette du visage, préférer les laits de toilette et les lotions à l’eau et au savon ; pour le corps, utiliser des savons surgras.
  • Après la toilette, hydrater la peau du visage comme celle du corps, avec des laits ou des crèmes adaptés à vos besoins.
  • Éviter les vêtements en tissu synthétique ou en laine, susceptibles d’irriter et d’aggraver le prurit.
  • S’alimenter et boire suffisamment est le bon moyen de garder une peau de qualité.
  • Ne pas s’exposer au soleil sans crème de protection.

Je vous recommande aussi ces 3 compléments alimentaires qui feront un bien fou à votre peau :

  • Huile d’onagre ou huile de bourrache, riches en acides gras essentiels (2 gélules le matin).
  • Vitamines E (huiles de germes de blé et de colza, soja, noisettes, amandes) et vitamine C (agrumes, légumes verts).
  • Sélénium (viande, poisson, œufs, céréales).

Sécheresse vaginale : les vraies armes pour la combattre

Parmi les femmes ménopausées, une sur quatre se plaint de sécheresse vaginale. Il semble cependant que le nombre des personnes qui en souffrent réellement soit plus important.

L’absence de sécrétion d’œstrogènes entraîne dans un temps plus ou moins long des altérations des tissus génitaux, qui se traduisent par :

  • un amincissement des tissus, des grandes et petites lèvres. La muqueuse du vagin devient plus sèche, ses parois plus minces ;
  • une sensibilité plus grande aux infections (mycose, papillomavirus…)
  • des démangeaisons ou des brûlures au niveau de la vulve ;
  • des rapports sexuels plus difficiles ;
  • une raréfaction des poils pubiens.

À titre préventif et en l’absence de traitement hormonal substitutif :

  • Utiliser des gels lubrifiants réparateurs (Replens, cicatridine, mycogyne)
  • Appliquer un traitement local à base d’œstrogènes, sous forme de crèmes ou d’ovules, dont l’action se limite à la muqueuse sans diffuser dans l’ensemble de l’organisme (tryphigil, colpotrophine, physiogine)

On peut aussi ajouter des ovules de Geliofil. Il s’agit d’un gel de glycogène et d’acide lactique qui « nourrit » les bonnes bactéries et leur permet de proliférer.

Évitez l’ostéoporose et la déminéralisation

Lorsque les hormones œstrogènes se raréfient, elles cessent de stimuler l’activité des cellules osseuses qui fixent le calcium, provoquant la fragilisation et la déminéralisation des os.

Les spécialistes qualifient l’ostéoporose d’ « épidémie silencieuse » car elle ne s’accompagne d’abord d’aucun symptôme. Les premières manifestations concrètes (douleurs, déformations, fractures) n’apparaissent que tardivement, mais il s’agit en fait des complications d’un processus déjà à l’œuvre depuis une dizaine d’années.

L’alimentation représentant la source principale d’apport en calcium, il convient donc de bien manger pour bien vieillir : manger de tout, suffisamment, et se faire plaisir.

Surtout, évitez les biphosphonates (Fosanax, Didronel, Actimel) : paradoxalement ils aggravent la déminéralisation du fait de la dysbiose qu’ils génèrent.

Veiller plutôt à un apport suffisant en vitamine D (œufs, viandes, poissons gras).

Voici quelques règles d’hygiène de vie :

  • Ne vous cachez pas du soleil : une exposition d’1/2 heure chaque jour suffirait à nos besoins quotidiens !

Certains aliments peuvent fournir de bonnes quantités de calcium assimilable, tels les légumes secs (300 mg pour 200 g) et les épinards (120 mg pour 100 g).

  • Pratiquer un exercice physique régulier ; marcher chaque jour 1/2 heure au minimum.
  • Ne pas suivre sans contrôle de régime amaigrissant trop strict, souvent déséquilibré en oligo-éléments et en nutriments utiles.

Là encore, il existe de bons remèdes homéo :

  • Ostéoporose confirmée, douleurs dans la colonne vertébrale, sensation de froid dans les os : Silicea 7 CH, 3 granules, 1 fois par jour ;
  • Colonne vertébrale douloureuse et déformation progressive (chez la femme maigre) : Calcarea phosphorica 5 CH, 3 granules matin et soir ;
  • Douleurs au niveau des articulations, maigreur et ostéoporose confirmée : Sulfur iodatum 5 CH, 3 granuels matin et soir

Prise de poids : ne croyez pas que c’est « normal »

Plus d’une femme sur deux a tendance à prendre du poids au moment de la ménopause… et à considérer cela comme normal.

C’est FAUX, vous n’êtes pas condamnée à prendre du poids après la ménopause.

En appliquant quelques règles de diététiques basiques, vous devriez éviter ça :

  • Équilibrer son alimentation pour l’adapter à ses besoins.
  • Pratiquer une activité régulière.
  • Ne pas grignoter ni céder à un accès de boulimie (sinon prendre des noix ou des amandes)
  • Ne pas utiliser de diurétiques, de laxatifs ni de coupe-faim.
  • Vérifier l’état de la thyroïde (TSH, T3, T4, iodurie). Dans l’hypothyroïdie, le corps s’enrobe.

Un petit secret homéo en cas de prise de poids à la ménopause avec apparition de cellulite, troubles circulatoires, peau grasse, cheveux cassants, nombreuses taches cutanées : c’est Thuya occidentalis 7 CH, 3 granules par jour ; Thuya 9 CH, 1 dose par semaine.

Vous verrez, vous perdrez de l’eau et de la cellulite !

Voilà, je vous ai donné tous les moyens pour éviter les pires désagréments de la ménopause et pour profiter chaque jour de ce nouvel âge d’or : ce sont des années « cadeaux » pour vivre, découvrir, et aimer…

Profitez en bien et portez-vous bien !

Dr Jean-Pierre Willem



Sources



71 commentaires au sujet de « Après la ménopause… le nouvel âge d’or ! »

  1. Vincent says:

    Merci pour cet article!
    Pour le secret homeo en fin d’article vous indiquez Thuya occidentalis en granules puis thuya en dose. Il s’agit du même Thuya ?
    Merci pour votre réponse
    Et encore merci pour cet article.

  2. Gaëtane ADANERO says:

    Merci infiniment! Chacune de vos lettres me fait un bien fou…
    Gaëtane

  3. DIELEMAN says:

    Bonjour,

    merci pour ces informations et vos conseils, je me sentais désemparée depuis la ménopause. Je peux maintenant mieux comprendre et agir pour mon bien être.

  4. dell omo christine says:

    merci beaucoup pour ces conseils

    est ce que l’on peut prendre le thuya occidentalis + le thuya 9ch même si je suis ménoposée depuis plusieurs années ? avec une ostéoporose aussi confirmée ?

    merci pour votre réponse

  5. dell omo christine says:

    merci pour tous ces conseils

    est ce que l’on peut prendre le thuya occidentalis + le thuya 9ch même si je suis ménoposée depuis plusieurs années , avec une ostéoporose confirmée ?
    merci pour votre réponse

  6. Maria Cecilia Manduca says:

    Bonjour,

    merci pour cet article fort intéressant.
    Je vis en Belgique et l’igname sauvage (Dioscorea mexicana), est plus difficile à trouver.
    Les autres sortes telles que Dioscorea opposita sont-elles aussi valables?

    Mercii

  7. ACHART Christiane says:

    Thuya occidentalis 7 CH et thuya 9 CH : faut il prendre les deux ou l’un des deux. pendant combien de temps faut il le prendre ?
    est que ce traitement concerne les femmes ménopausées depuis longtemps (15 ans ou plus)
    Je vous remercie de votre réponse.

  8. Coutens says:

    Bonjour,
    Un immense merci pour ces informations capitales, et pour toutes les autres mais mon premier problème est expliqué dans ces lignes. Pas d’informations disponibles ailleurs, tout le monde s’en fiche, c’est l’isolement, la gène d’en parler et surtout si vous n’avez pas de moyens, vraiment pas de moyens pour vous soigner et bien, c’est encore pire, c’est le silence et la peine dans son coin…. Je ne veux pas prendre d’hormones synthétiques de toutes les façons, alors cet article est juste génial!!!… merci du fond du cœur! Marie-Paule

  9. MONNIN says:

    Docteur Wilhem

    Merci, vous êtes un ange !

    Bonheur et paix sur vous

    Joëlle

  10. Michele LAMBERT says:

    Merci pour vos recommandations peau sèche. Onagre, Bourrache, Vit E, Selenium, pouvez vous donner des indications posologiques ???? Merci!

  11. BISSONNET Corinne says:

    merci pour ces renseignements. Pendant combien de temps prendre thuya 9 CH pour un bon résultat.

  12. Lucie says:

    Bonjour, merci pour tous ces conseils. Vous mentionnez Lachesis Mutus pour les bouffées de chaleur. J’avais trouvé ce remède dans un manuel d’homéopathie. Au bout de 2-3 jours les symptômes ont disparu. Il y a eu 2 récidives, mais avec quelques jours de granules c’était terminé. Un miracle! Je l’ai suggéré à 2 personnes chez qui ça n’a pas marché, mais vous proposez toute une liste d’autres remèdes à essayer.

  13. Nathalie G says:

    Merci pour cette lettre ! Mais vous ne parlez pas des contres indications pour les femmes ayant eu un cancer hormonodépendant (on les oublie souvent…) : pas de soja, pas de bourrache, pas de traitements à base d’oestrogènes, pas de sauge sclarée…
    Merci de ne pas nous oublier dans vos articles !!

  14. Mireille Bellanger says:

    Je remercie le Docteur Wilhelm de ces informations et judicieux conseils que j’aurais aimé connaître il y a 25 ans et que je ferai connaître .
    Merci aussi pour ce qualificatif d’âge d’or , car la période post ménopause est pour la femme libérée des soucis maternels et de contraception vit réellement si elle le veut une sexualité pleinement épanouie , qui se prolonge , et cet équilibre lui permet d’offrir beaucoup de bonheur à son entourage .

  15. MARSOLLIER says:

    Mr Willem, s’il-vous-plait, arrêtez avec le soja qui serait un moyen naturel de remplacer les oestrogènes à la ménopause. Végétarienne depuis 30 ans, j’ai toujours mangé du soja, et cela ne m’empêche pas d’avoir des bouffées de chaleur aujourd’hui puisque je suis ménopausée.
    Renseignez-vous sur la page facebook de HERVE BERBILLE qui lui est ingénieur en agro-alimentaire et qui étudie le soja depuis des années. Il ne faut pas raconter n’importe quoi, surtout quand on est médecin, car cela devient une rumeur difficile à éteindre ensuite.
    Cordialement.
    Sylvie Marsollier

  16. Coget says:

    Bonjour Docteur,
    Ce sont d’excellents conseils pour une personne en bonne santé. Pour ma part, j’ai eu un cancer du sein hormono-dépendant en 2006. J’avais 42 ans. Ma peau est maintenant très sèche et squameuse . J’aimerais beaucoup prendre des gélules d’onagre ou de bourrache. Mais je n’ose pas, vu la présence de phyto-oestrogènes. Quelle est votre position là-dessus ? Aucun oncologue interrogé n’ose m’apporter de réponse claire .
    Merci de m’avoir lue.

  17. MALLERET DOMINIQUE says:

    Vous avez oublié de nous parler des fuites urinaires comme il était indiqué dans votre résumé ; c’est un drame qui empêche chez moi tout rapport sexuel car dès que mon appareil génital est effleuré, j’ai des fuites !!!

  18. LOUBES Gisèle says:

    Bonjour et merci pour ce courriel vous êtes toujours aussi merveilleux. J’étais abonnée en janvier 2004 à PRATIQUE DE SANTE et j’ai toujours dans mes classeurs vos revues. Je vais essayer les remèdes homéopathiques de votre courriel de ce jour, car j’ai 75 ans les genoux détériores par l’arthrose et en plus un sur poids impossible à réduire malgré une nourriture équilibrée et des quantités très réduites, je ne me prive pas mais je mange à ma faim. j’ai eu droit u MEDIATOR en 1990 et au cortisone durant 2 ans à l’âge de 15 ans pour rhumatisme articulaire aigu infectieux, heureusement ma Mère m’a enfin changé de Médecin qui a levé les bras au ciel lorsqu’il m’a vu, il m’a supprimé le cortisone, a dit à ma Mère de me donner jusqu’à 6 aspirines si je souffrais trop, je n’ai pas eu besoin d’aspirine, je n’avais pas plus mal que lorsque je prenais le cortisone, ce brave Médecin m’a envoyée en cure à Dax durant 3 ans et cela a été radical. Je pense que c’est le seul Médecin qui mérité ce titre parmi tous les médecins que j’ai connu depuis, quand aux chirurgien n’en parlons pas, ce serait trop long à raconter encore merci pour vos courriels qui nous font du bien. Sincères remerciements.

  19. Catherine Faure says:

    Que me recommandez vous après un cancer du sein opéré en juillet 17,suivi d’1 radiothérapie
    35 séances et prescription d’1 antiaromatase : le létrozole qui me donne la nuit des suées …
    Je vous remercie d’avance pour vos conseils.
    Bravo docteur pour votre lettre « si naturelle ».

  20. Je voudrais savoir s’il y un remède naturel pour
    les fuites urinaires, c’est à cause d’un accouchement très difficile à l’âge 30 ans que ça
    m’arrive maintenant depuis environ 3 ou 4 ans
    j’ai aussi l’ostéporose car j’ai refusé de continuer
    à prendre de l’oestrogène , j’ai aussi beaucoup de
    douleurs j’ai 75 ans bien sonnés et malgré cela, les gens me donnent au moins 10 ans de moins
    que mon âge

  21. Hinda says:

    MERCI Docteur !

    Pour répondre à Vincent, oui c’est le même Thuya.

  22. maurieras says:

    bonjour,
    j’adore vos articles et les lis toujours avec plaisir.
    pour les remèdes contre la prise de poids liés à la ménopause (thuya occidentalis et thuya), pouvez vous m’indiquer la durée du traitement ?
    merci par avance. beau dimanche à vous.
    cordialement

  23. pequignot says:

    Parfait!!

  24. Hélène says:

    Bonjour,
    Je suis avec beaucoup d’intérêt vos conseils depuis longtemps déjà et j’y trouve beaucoup d’astuces et remèdes très efficaces..
    Concernant, les « gros » inconvénients de la ménopause, j’aimerais tellement être d’accord avec vous !
    Pour ma part, j’ai essayé beaucoup de choses dont la phyto, l’homéo (notamment Sépia et Sauge), la médecine chinoise, acupuncture, aromathérapie (avec laquelle je me soigne tt le temps), Oui, cela marche…1 mois !!!
    Malheureusement au bout de 2 ans de vie extrêmement pénible, bouffées de chaleurs récurrentes notamment nocturnes,, de fatigue chronique à la limite de l’épuisement physique et psychique, j’ai dû me résoudre à contre coeur à prendre des hormones de synthèse, les seules à faire un effet sur du long terme pour l’instant. (7 mois de prise).

    C’est comme si on me réalimentait enfin en carburant après une panne sèche ! Ma vie est redevenue à peu près normale…
    Auriez vous cependant quelques conseils sur les hormones de synthèse les moins « dommageables » sachant que je comptes en prendre évidemment le moins longtemps possible…

    Merci à vous !

  25. Bardone says:

    Merci !Dr Willem !
    Avec vous les infos sont claires et adaptées
    à notre niveau (non médecin)
    c’est un plaisir de vous lire

  26. Marie-Christine du Saussay says:

    Docteur,
    Je viens de lire votre lettre sur la ménopause. Je voudrais poser une question sur la prise de poids: ma ménopause a été induite à 52 ans,il y a 12 ans, par une chimiothérapie (cancer du sein) et j’ai ensuite pris du poids (8 kg) avec le traitement anti-œstrogène (aromasine) stoppé au bout de 3 ans par décision personnelle, à cause des effets secondaires très gênants.. A propos de la prise de poids je lis que vous préconisez la prise de Thuya en homéopathie mais j’ai entendu dire que Thuya pouvait être promoteur du cancer;
    Pourriez-vous m’éclairer sur ce point?
    Merci pour ce bel article, je dois vous dire que je suis tous ces principes diététiques et de mode de vie depuis ma maladie et cela avec un grand bénéfice/ je suis en forme malgré ce léger surpoids et ne m’astreint à aucun régime drastique car je pense comme vous que c’est nocif .
    Recevez mes meilleures salutations.
    MC du Saussay

  27. Loubeau says:

    Merci pour tout cesprecieux renseignements Docteur. Etant therapeute, j attends avec impatience votre ressenti pour l andropause . Apres avoir fait la ménopause cela sympose . Merci encore

  28. Monique Mendiant says:

    Confirmation sur la sexualité. merci pour cet article.
    La ménopause fut pour moi une totale libération sexuelle, plus de règles, accueil des peurs, des craintes, abandon de croyances limitantes….
    J’ai vécu avec mon partenaire une sexualité épanouie, un total accomplissement sexuel et intérieur !
    J’ai aussi pu constater que la sécheresse vaginale et ses désagréments survenaient après une diminution des rapports sexuels !

  29. Shirley says:

    Tres bon article sur la ménopause. Cependant j’aimerais savoir quoi faire concernant l’insomnie et l’anxiété. Je suis en ménopause, plus de bouffées de chaleur, mais de l’insomnie, des palpitations etc. Est-ce vrai que l’oestrogene aide a la production de sérotonine? Mon doc me conseille les bio identiques , mais je les crains. Comment balancer l’oestrogene et la progestérone qui sont bas? Quels devraient etre les taux d’hormones apres la ménopause? J’ai pris des antidépresseurs qui ne m’ont pas aidés et maintenant la SAMe qui n’est surement pas la solution a mes insomnies. Merci a l’avance Dr Willem.

  30. Oules says:

    Bjr et Merci pour l’ensemble de votre article et de vos conseils en général..
    Vous évoquez le soja et la sauge dans le rôle de soutien aux désagréments liés à la ménopause et en substitutif d’une THS , mais ceux si sont également déconseillés dans le cadre d’un cancer du sein …
    Qu’en pensez vous ? Que pourriez vous proposer comme alternative ?
    Vous remerciant par avance

  31. Yassi says:

    Merci pour ces précieux conseils qui améliorent cette période délicate de la vie pour beaucoup de femmes. Concernant les remèdes homéopathies, peut on en trouver sans lactose, ni xilytol? Ayant des problèmes d’intestins irritables, je suis intolérante à ces deux substances. Merci d’avance pour votre réponse.

  32. Carpentier says:

    Mr Willem,
    Merci infiniment pour la sagesse et le contenu de vos lettres d’informations, précieuses sources de connaissance accessibles à tous. Grace à vous (et à d’autres), la mise à jour des méthodes de soins naturels que j’utilise avec mes patients est aisée.
    Belle vie à vous.
    E. Carpentier

  33. Pouget Nelly says:

    Bonjour, pour les granules Thuya Occidentalis 3 granules par jour, une seule prise, trois prises, à quel moment de la journée, merci pour votre réponse, merci Nelly Pouget

  34. Frédérique Gerbaud says:

    Bonjour,
    Merci infiniment pour tous ces conseils, qui sont rassurants et simples à mettre en pratique.
    F Gerbaud

  35. Sabine Zajderman says:

    Cher Docteur Willem,

    Merci pour cette lettre et les différentes solutions/médecines douces notamment pour les bouffée de chaleur et votre petit secret pour éliminer la cellulite. J’ai eu une ménopause précoce aux alentours de 40 ans. J’ai repris mes études juste avant d’être diagnostiquée. En parallèle des bouffées de chaleur et autres symptômes, il y a aussi le manque de concentration et parfois la difficulté d’avoir les idées claires. Je dis cela car je fais beaucoup de recherches et j’écris de nombreux essais et rapports pour les différents modules de mon diplôme et pour mon travaille de consultante. Je peux aussi sentir la différence d’avant et après, à la cessation de la production de toutes ces hormones. J’ai fait le choix de ne pas prendre de traitement, Cependant, auriez-vous un conseil pour palier à ce manque d’attention ? Dois-je considérer un traitement à base de plantes?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Sincèrement,
    Sabine

  36. Pogany says:

    Super ces conseils, merci.

  37. LE GALL says:

    je suis une fan de tout ce que vous écrivez, j’ai votre livre sur les huiles essentielles que je trouve formidable c’est grace a vous que je me soigne maintenant aux huiles essentielles. Merci pour tout ses conseils

  38. DESCAMPS says:

    Merci pour cet article qui va me servir mais pour le thuya doit-on le prendre tous les jours plus une dose par semaine ou bien soit l’un ou l’autre. Merci de votre réponse et continuez à nous enrichir.

  39. OGER says:

    L’homéopathie que vous proposez pour l’hypothyroïdie est-elle valable pour les plus de 70 ans?

  40. Claire bonte says:

    Merci Docteur,
    J’apprécie vos conseils et vous remercie.
    Claire Bonte

  41. plisson says:

    Merci à vous. Depuis de nombreuses années je m’interesse à vos diverses publications (entre autre livres etc…) et je dois dire que tous ces conseils sont précieux au quotidien. Au passage, si vous avez un autre petit secret à révéler quant à la perte de cheveux et parfois par mèche entiere, (via peut-etre la ménopause?)je suis preneuse. Prenez soin de vous et à bientôt. Catherine

  42. Sanchez sylvie says:

    Un immense merci de vos conseils toujours très bienveillants et avisés.
    Merci, Cher Docteur Willem.

    ps : prenez soin de vous aussi !
    Bien cordialement,
    sylvie sanchez

  43. CLAVEL says:

    Bonjour, Pour le cas de prise de poids vous indiquez 2 dosages du thuya occidentalis.
    Est-ce qu’il faut prendre le 7 CH tous les jours ET le 9 CH une fois par semaine ou bien il faut prendre le 7 CH tous les jours OU le 9 Ch une fois par semaine ?
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

  44. DAVID says:

    Merci Docteur, De tous les articles concernant la santé et les conseils que vous donnez me sont devenus très précieux car ils correspondent à ce que j’attends de Vous. Vous êtes le plus Grand !!! et moi, à mon tour, je vous souhaite longue VIE parmi nous !!!! Encore merci et à bientôt de vous lire …. j’ai une confiance totale en vous …. A bientôt.

  45. fleur des îles says:

    bonsoir,
    Merci pour vos courriers ils me réconfortent dans bien des cas,
    Le courrier à propos de la ménopause est bien venu car en ce moment je suis en plein dedans et c est éprouvant avec les bouffées de chaleur, maux de tête terribles durant 3, 4 jours d affilés, sudation importante….merci pour votre attention et votre aide.

  46. Querre says:

    Bonjour
    Que pouvez vous me conseiller pour une ostéoporose avancée sachant que je refuse le traitement aclasta je viens d’avoir 61 ans et je l »ai développer depuis une 15 année suite à une hysterectomie et de plus j’ai demandé une osteodensitometrie à mon fils de 41 ans suite à plusieurs fractures et résultats ostéoporose avancée je suis démuni car suis contre les produits chimiques
    Avez vous quelques conseils
    Que pensez vous du produit condrosteo
    Pour l arthrose Merci de votre réponse

  47. LEBOUC says:

    Très bon mini-dossier plein de conseils naturels, simples à mettre en oeuvre.
    Merci d’y avoir pensé.

  48. Dion Marie-Gabrielle says:

    Bonjour Dr Willem et 1 GRAND MERCI POUR VOS BONS CONSEILS SI PRECIEUX+++!!!
    Pour moi,64 ans :j’ai une ostéoporose bien installée qui commence à me faire bien mal! J’ essaye ,au maximum , de m’alimenter correctement ,je fais de la kiné +des exercices chez moi mais cela Ne suffit PAS …
    A bientôt,
    Marie-Gabrielle Dion.

  49. J’ai 86 a,ns et mon mari m’a quitté il y a 5 ans, Nous avons eu une vie épanouie après la ménopause je n’ai jamais pris de médicaments sauf de l’homéopathie, et les symptôme que vous énumérez ont très vite diminués voir disparus. Conclusion, après la ménopause, c’est une deuxième vie heureuse.
    Merci pour tous vos conseils.

  50. Cariou says:

    Bonjour
    Merci pour ce superbe article que je vais partager largement !
    Concernée par la pré ménopause depuis l’age De 45, je confirme, c’est une nouvelle vie qui n’est pas que remplie de désagréments.
    J’ai trouvé un équilibre depuis que je fais accupponcture et prends un traitement homéopathique. Je bouge! Mange! Aime! Et aujourd’hui à 61 je me sens épanouie!!!
    Merci encore pour vos courriers que je suis plus ou moins selon mes besoins.
    Au plaisir de vous lire
    Cordialement
    Martine

  51. Bonjour
    Merci pour les bons conseils.
    je souffre depuis plus de vingt ans d’un problème
    de posture depuis une opération prolapsus on m’a suspendue la vessie, l’opération s’est déroulée normalement, cependant en convalescence problème de cervicales, prescription gouttière occlusiale ostéopathe ,je ne suis pas quitte ,j’ai un côté plus haut que l’autre . Merci de votre réponse.

  52. Louras says:

    Bonjour docteur et merci beau pour toutes vos précieuses infos.
    Concernant la thuya 7 et 9 ch combien temps faut-illes prendre?
    Merci d avance pour votre réponse
    A très bientôt
    Stella

  53. Joussaume says:

    Un grand merci docteur pour vos précieux conseils !
    Cordialement
    Catherine Joussaume

  54. Testard says:

    Bonjour , merci pour vos conseils , je vais avoir 50 ans en août et je suis menoposé depuis Août/septembre l’année dernière depuis 2 ans de très grosses bouffées de chaleur et là s’est reparti et bien-sûr prise de poids 8kg , mais je pense que vos conseils va bien m’aider , merci merci Cordialement Rachel T

  55. THIERY says:

    bonjour Docteur Willem et un grand merci pour vos conseils. Effectivement, la ménopause est un cap difficile à passer. J’ai 60 ans cette année et ai un peu de mal à accepter cette transformation : peau qui se flétrit, se ramollit, cellulite aux cuisses, etc…Je prends un traitement hormonal de substitution depuis 2 ans 1/2, je n’ai quasiment plus de bouffées de chaleur, plus de sécheresse vaginale, mais cela n’empêche pas ma peau de vieillir malheureusement. Alors, je vais essayer de me raisonner et de me dire qu’effectivement les années qui suivent la ménopause sont des années cadeau. Encore merci et belle journée à vous. Christine

  56. SCHWEBEL says:

    Un grand MERCI c’est un plaisir de vous lire

  57. galan flores nesdy says:

    Je suis tres.tres.content .du lire votre email
    .il.m.aide.beaucoup.je.suis dans la ménopause. ce complique.vraiment.merci beaucoup. Mme.Galan Flores.

  58. Claire Lachance says:

    c’est bien beau tous ses remèdes pour la ménopause mais au Canada où trouve-t-on ces remèdess. La seule que je connaisse c’est huile d’onagre, les autres c’est du chinois pour moi.
    Je fais de l’insommie et des bouffées de chaleur parfois excessive seulement la nuit.

  59. Martin says:

    Bonjour
    Aimerai avoir un conseil savoir quel produit prendre pour les ongles et cheveux cassants avec un problème de cellulite sans prise de poids spécialement

  60. Matrone says:

    Bonjour pour votre dernier conseil concernant le thuya durant combien de temps on peu suivre ce traitement ? En cycle de 3mois on arrête 1 mois ou en permanence ? Merci…. ?

  61. Methot says:

    Bonjour à vous Dr. Willem

    Un article plein de richesse
    un grand merci

    Au Plaisir

  62. Je voudrais savoir sur quelle duré on utilise les traitements que vous nous conseillez .
    Merci pour tous vos bons conseils

  63. Michele says:

    Tres intéressant et bon timing!
    Mais que faire pour éviter de perdre beaucoup de cheveux?
    Je n’ai pas de prise de poids et les cheveux ne se cassent pas, ils tombent entièrement… merci bcp!

  64. DELMAS Danielle says:

    Bonjour Docteur Willem,
    Quelle vie merveilleusement remplie !
    Votre humour égaie ma vie en ce moment difficile.
    Merci pour ces merveilleux conseils pleins de sagesse et de pureté dans cette période agitée.
    J’ai acheté vos 2 livres « vaincre le cancer » et « au diable la vieillesse » et inscrite à la « newsletter » que je n’ai pas encore reçue même dans les mails indésirables… Vivement sa réception !!! MERCI POUR VOTRE OEUVRE

  65. Aimée says:

    Bonjour Dr Willem,
    Merci pour tous vos travaux, un vrai bonheur!
    J’ai aussi un problème avec lactose et fructose… Puis-je quand même prendre de l’homéopathie ? et si non, y a-t’il d’autres alternatives naturelles ?
    Merci par avance pour votre réponse,

  66. M.-J. Dagostino says:

    Votre article m’a beaucoup intéressée. Voilà 34 ans que je jouis d’une menopose sans aucun des problèmes que vous mentionnez. Mais voilà j’ai, grâce à Dieu, une mère éclairée avant l’époque, qui m’a nourrie principalement de fruits et de légumes. Avant ma menopose, après avoir donné le jour à cinq beaux enfants, j’ai eu des règles hémorragiques. La menopose est arrivée comme une délivrance. 2 ans apres, j’ai pris 2 kilos, ce qui est raisonnable et ai un tout petit peu d’arthrose, mais sans douleur. Je souhaite à toutes les femmes une vie aussi heureuse que la mienne.
    Marie-Jo

  67. Emma says:

    Bonjour et merci pour ce petit mot d’espoir..
    Cependant, j’aurais voulu savoir si vous pouvez me dire « combien de temps dure une ménopause » sachant que j’ai vécu un cancer du col et de l’utérus, en 2004, mais que j’ai toujours mes trompes et mes ovaires, et que par prise de sang, j’ai découvert ma ménopause en 2018. Par contre, tous les symptômes, ou désagréments, je les vis depuis 2013. Est-normal qu’une périmenopause dure 5 ans ? Et mon pubis nu va-t-il se recouvrir ? Cordialement.
    Merci.

  68. Chems says:

    Merci pour cet article qui tombe pile point pour moi puisque je souffre énormément des bouffes de chaleur…seulement je ne suis toujours pas arrivée à me situer dans les descriptions que vous avez citées du coup j ai peur de me tromper dans le choix du médicament.

  69. Maud says:

    Bonjour,
    merci pour cet article.
    En effet et en fonction des personnes, moi j’ai eu des bouffées de chaleur pendant 2 à 3 mois,
    Je ne prends pour l’instant aucune médication, je mange sainement et si possible frais, beaucoup de légumes, poisson et de la viande blanche (plus de viande depuis très longtemps). Concernant le poids, j’en ai pris mais pas de perte. Comment faire pour perdre ce surplux (à part faire du sport) avez-vous une idée. Les vitamines fnt parties de mon alimentation pour éviter cette perte. Que peut-on faire et prendre quand pour l’instant on n’a pas de prescription par son médecin. Merci de votre réponse.
    Merci beaucoup

  70. JEAN GARABOUX says:

    la ménaupose n’est pas pour moi, vieux bonhomme;
    j’apprécie votre franc parler, simple, direct et du même coup discret.
    Je vois que beaucoup trop de gens ont été mal informés, ou pas informés au sujet de l’homéopathie et des médecines douces.

    La médecine officielle est orientée contre les maladies; chaque maladie est l’ennemi du moment; chaque médicament cible une maladie.

    L’homéopathie est orientée vers le malade, vers chaque malade; elle a en priorité le retour à la santé de chaque malade. L’apport de l’homéopathie est positif et ne contrarie pas l’allopathie.

    Toutes les médecines « douces » agissent par elles mêmes. Comme l’homéopathie, elles ne visent pas UNE pathologie, UNE maladie; elles visent au bien être de chaque malade, de chaque personne soucieuse de son bien-être ou de son mieux-être.

    Elles demandent de savoir lire attentivement, calmement, simplement, comme nous devons lire les lettres de Jean Pierre Willem, un pionnier de la santé naturelle. Il s’exprime en bon français simple et clair; lisons le ainsi et lisons toujours ainsi.

  71. Mia ayoub says:

    Vos conseilles sont très utiles, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *